La Stéréoscopie ou photo en relief


C'est une technique très simple, antérieure à la photographie mais à redécouvrir. Elle permet la restitution du relief par la réalisation de 2 images de point de vue légèrement décalé d'un sujet et par la présentation à chaque oeil de l'image qui lui correspond. Elle donne des résultats fascinants avec une visionneuse stéréo (stéréoscope) ou mieux en projection. Depuis quelques années, des écrans informatiques permettent aussi l'affichage de ces images. Cela coincide avec un regain d'intérèt sous l'appellation "images 3D" (terme que j'apprécie moins car il prète à confusion entre les images stéréoscopiques et celles de synthèse basées sur un modèle informatique du sujet )

J'ai pratiqué cette technique d'abord par curiosité (lecture d'un article de science et vie), puis en réalisant un diaporama en relief sur les orchidées de France.  Le relief est d'ailleurs important pour moi dans la découverte du monde microscopique et j'apprécie les observations au stéréomicroscope appelé communément loupe binoculaire. J'ai toujours un projet sur les mousses et hépatiques photographiées en vraie macrostéréo. J'ai aussi testé des techniques de relief en microscopie qu'il me faudra encore améliorer.

J'ai adhéré en 1985 au stéréo club français qui regroupe les photographes en relief. Malheureusement, je ne peux en suivre les activités parisiennes. Je l'avais délaissé avant de redevenir actif en 2003 car le passage au numérique a relancé mon activité stéréoscopique. Cela a coincidé avec  un congrès de l'union stéréoscopique internationale du 28 mai au 2 juin 2003 à Besançon.  
J'ai à nouveau un regain d'activité en 2009 suite à la création d'un groupe régional du SCF pour le sud de la France.

Voici quelques sites  qui permettent une bonne découverte du sujet :
* Celui du stéréo club francais en priorité.

* La stéréoscopie par l'animateur de remarquables séances de projections stéréo genevoises, Pascal Granger
(j'ai eu la chance d'assister à celle du 28 septembre 2008 avec une démonstation de Léman3D)
*
Stereo photos en 3D, anaglyphes des Alpes est le site remarquable d'un amateur passionné, Pierre Gidon avec de nombreux anaglyphes de panoramas alpins.
* Le site de Thierry Bazire a quelques pages techniques pédagogiques.
* Site riche et varié de Marcel Couchot
* pages de développements théoriques par Christian Becot
Galerie d'images stéréoscopiques par Pierre Meindre
* remarquable site américain de macrostéréos par John Hart (qui a réalisé à la fois des images par combinaison de plans et un afficheur stéréo!)
* Galeries d'images stéréo au microscope par Wim van Egmond, également remarquable.
* TPE: "la 3D" bonne présentation par 3 lycéens des évolutions stéréoscopiques dans l'industrie du cinéma actuel.
* société suisse de stéréoscopie avec quelques liens
* ne pas oublier enfin l'ISU (international stereoscopic union) qui fédère  les clubs de plus de 30 pays et qui organise tous les 2 ans  un congrès international comme celui de 2003 à Besançon.

Vous pouvez aussi vous inscrire à une liste de diffusion en français sur Yahoo ou celle ci macro3D en anglais
Il s'y échange des informations sur les manifestations locales, les nouveautés en matériel, en publications; sur des sujets techniques comme l'usage de vidéo projecteurs en stéréo...

Je signale aussi pour les germanophones un livre acheté à une bourse photo à Fribourg qui me semble faire le point sur la technique actuelle:
Gerhard Kuhn, "Stereofotografie und Raumbildprojektion", vfv 1999, 136pages (Il est vendu avec des lunettes prismatiques utiles pour voir les images en vision parallèle).

Bien que ces sites (et d'autres) et documents existent grace à quelques passionnés au travail remarquable et que l'on parle de stéréoscopie depuis longtemps parmi les connaisseurs, cette technique ne trouve pas son public peut être parce que le port de lunettes spéciales, en général nécessaire, est perçu comme une contrainte inacceptable . Peut être aussi est ce du au fait qu'une partie non négligeable de la population serait fonctionnellement borgne. (C'est vrai que je constate parmi les étudiants beaucoup de mauvais utilisateurs de jumelles ou de stéréomicroscopes). Enfin peut être que l'image plane est considèrée comme suffisante et que le cout de l'équipement lié à sa rareté est dissuasif. 

Les choses ont évolué ces dernières années comme en témoignent quelques produits commerciaux.
En 2002, j'ai constaté une avancée technologique:  avec les ordinateurs personnels répandus, des lunettes à cristaux liquides permettent une obturation alternative devant  chaque oeil. C'est d'abord resté confiné au monde professionnel scientifique. Puis l'industrie du jeu vidéo a cherché à utiliser cette façon de représenter le monde (les calculs d'une image 3D permettent facilement d'en donner 2 points de vue stéréoscopiques) mais cela n'a pas eu de succès apparemment. Il semble que les joueurs préfèrent la rapidité au relief. J'en ai profité pour acquérir en occasion début 2003 un système de lunettes ELSA pour voir et montrer des images en relief sur mon écran d'ordinateur. J'ai eu du mal de trouver un logiciel adapté malgré l'aide des moteurs de recherche. La revue sur stereo3D.com m'a été la plus utile en m'orientant vers le logiciel shareware "3Dcombine" qui m'a permis de réaliser et d'afficher mes clichés au format stéréo .jps. J'y ai repèré également l'aplet java "stereoscope" d'Andreas Petersik utilisé un temps. Mais que je n'ai pu faire fonctionner avec les lunettes Elsa. Enfin le site de Gerhard P. Herbig m'a permis d'utiliser le plug in pour internet explorer d'Elsa qui fonctionne en local sur mon ordinateur. 

En 2008, la marque ZALMAN a proposé des écrans stéréoscopiques grand public (bonne présentation ici). C'est toujours lié au monde des jeux vidéos mais les photographes stéréo se sont révélés de grands utilisateurs...
J'ai acheté un modèle 22 pouce qui est bien pratique pour visionner rapidement des couples stéréo.
(il a remplacé les lunettes Elsa, plus guère utilisées en 2010, alors que mon ordinateur portable à écran LCD a remplacé largement mon ordinateur fixe à écran cathodique.)
autoportrait devant écran Zalman
Il est pratique à utiliser en liaison avec les programmes de Masuji SUTO, en particulier stereophotomaker.

Fin 2009, la sortie et le succès du film Avatar me semble témoigner d'une évolution à la fois dans l'industrie cinématographique et dans le public.
Des salles utilisent la technologie classique avec des lunettes polarisantes; mais de plus en plus ont investi en numérique et dans des systèmes de lunettes LCD à obturation active.

La mème année, FUJI propose le premier appareil stéréo numérique, le W1 . J'en ai acheté un en juillet 2010 et j'en suis relativement satisfait.
Les journaux parlent de plus en plus de télévision 3D.
Déja en Suisse, l'entreprise de Philippe Nicolet, Léman3D propose des programmes vidéo stéréoscopiques. Il commercialise aussi un écran autostéréoscopique (stéréoscopie sans lunettes) que j'ai acheté malgré un prix encore élevé et une petite taille pour essayer de montrer rapidement mes images 3D.
La stéréoscopie va t elle se démocratiser? L'avenir nous le dira...

Voici en attendant quelques unes de mes images de 2010,  affichées avec un aplet Java du à  Masuji SUTO

Test d'une attache Pentax à Nimes lors de la 2e rencontre du groupe SCF sud

Test d'une attache Stitz en photo rapprochée 

Images au stéréomicroscope

Dernières images 


portail du site   Haut page   Précédante retour   microscopie   photographie

 

Merci de réagir et de me signaler les difficultés: <Daniel Nardin>   logo email
Copyright de l'auteur: <Daniel Nardin>

Dernière modification: 14 juillet 2010